Accés al contingut Accés al menú de la secció
 

Chaîne du Cadí


La serra

Illustration extraite de la fiche de la géozone de l’Inventaire des points d’intérêt géologique de Catalogne, où l’on peut trouver de plus amples informations

La serra del Cadí est une des montagnes les plus caractéristiques de la Catalogne, avec une longue falaise, sur le versant nord, visible depuis toute la Cerdagne et la moitié nord de L’Alt Urgell. En la traversant dans le sens nord-sud, on peut suivre l’affleurement continu de l’éocène de la nappe du Cadí.

Ces matériaux de l’éocène, inférieur et moyen, ont un pendage général de 40 à 50° vers le sud. La serra del Cadí est limitée au sud par la nappe inférieure du Pedraforca, située sur les roches du lutétien inférieur, avec des pendages similaires.

Au nord de la serra del Cadí et sous la série éocène, il y a une petite série mésozoïque et un socle formé de matériaux paléozoïques, qui vont depuis l’ordovicien jusqu’au permien et présentent un métamorphisme de faible degré et diverses intercalations de dépôts volcaniques.

Toutes ces unités sont plissées en formant une grande synforme causée par le soulèvement des Pyrénées, ainsi que par la mise en place de la nappe du Cadí au-dessus du bassin de l’Èbre.

Illustration extraite de la fiche de la géozone de l’Inventaire des points d’intérêt géologique de Catalogne, où l’on peut trouver de plus amples informations.

Le relief

Photo: Joan Casòliva

Le relief actuel de la serra del Cadí est le résultat des processus géologiques de formation des Pyrénées, lesquels ont déplacé le Cadí vers le sud en formant une grande nappe de charriage, ainsi que de l’ensemble des failles qui ont enfoncé la Cerdagne et L’Urgellet pendant le miocène, en laissant à découvert son versant nord.

Ultérieurement, pendant la période climatique du quaternaire et ses glaciations périodiques, la serra del Cadí s’est emplie de cirques glaciaires, principalement sur son versant nord. Actuellement, les effets de l’érosion de ces cirques glaciaires sont encore bien visibles, aussi bien par les dépôts morainiques à la base de la montagne que par les formes du relief. Le cirque du Feixanc constitue un bon exemple de cirque glaciaire.

La grande activité glaciaire pendant cette période a conditionné le relief de tout le versant nord du Cadí, ainsi que, partiellement, celui du versant sud, notamment dans le cirque des Cortils.


Mise à jour: 21.01.2015