Accés al contingut Accés al menú de la secció
 

Massif du Pedraforca


Le massif du Pedraforca

Illustration extraite de la fiche de la géozone de l’Inventaire des points d’intérêt géologique de Catalogne, où l’on peut trouver de plus amples informations.

Le massif du Pedraforca constitue l’un des espaces naturels les plus emblématiques de la Catalogne, avec une richesse biologique inscrite dans un contexte géologique unique.

Il s’agit d’un massif de très grande complexité géologique : une nappe supérieure, où prédomine la série du crétacé inférieur, sédimentée dans un contexte de tectonique extensive, se situe sur une nappe inférieure, avec une puissante série du crétacé supérieur, contrôlée par la tectonique compressive.

La nappe supérieure compte une série composée de matériaux du keuper et du jurassique, une épaisseur considérable de sédiments du crétacé inférieur et quelques mètres du crétacé supérieur.

Tout ce paquet de roches se trouve au-dessus de la nappe inférieure du Pedraforca, constituée de matériaux du keuper et du jurassique, ainsi que de la série complète du crétacé supérieur-paléocène (série de Gresolet). Les plissements de ces matériaux sont dus à la mise en place de la nappe supérieure, laquelle a également donné naissance à un dépôt de galets calcaires qui ont fini par se consolider dans les conglomérats de la Roca Roja et du col de la Trapa.

Col de l’Enforcadura

Photographie : Joan Casòliva

La forme caractéristique des deux sommets (Pollegons) et du creux en forme de fourche (col de l’Enforcadura, qui donna son nom à la montagne) est une conséquence directe de la composition géologique du Pedraforca. Les roches calcaires du crétacé inférieur, disposées pratiquement verticalement et très résistantes à l’érosion, sont « responsables » de la singularité du Pedraforca.

Au milieu, un niveau composé de marnes et de brèches calcaires, milieu plus mou et sensible à l’érosion, s’est plus rapidement usé en formant le creux de la fourche (col de l’Enforcadura).

Ultérieurement, les effets du gel et du dégel ont provoqué une rupture physique progressive des calcaires. Ce phénomène a rempli les deux versants de l’Enforcadura de fragments de roche en formant divers éboulis. Parmi tous ceux-ci, l’éboulis le plus caractéristique est celui du versant oriental qui tombe vers Saldes.


Mise à jour: 22.01.2015